BBQ

Les Australiens et le barbecue… Grande histoire d’amour! Car oui, BBQ est un raccourci pour barbecue (ou barbeque). Mais le barbecue a un autre petit nom: le barbie! C’est un des mots-clés à apprendre quand on va en Australie. En effet, le barbie fait partie de la culture nationale. A tel point que j’ai même découvert l’existence d’une « Australian BBQ Society » (club de barbecue australien)!

Le barbecue, c’est sacré! C’est un moment où les hommes se retrouvent pour discuter autour de quelques bières en faisant cuire la viande, et les femmes préparent généralement le reste (salades ou autres). Je dois dire que j’ai un peu de mal avec le principe de la séparation des tâches, donc ça me fait un peu tiquer, mais en réalité dans la culture australienne ça semble relever plus de la tradition que du machisme. Et puis en France c’est un peu la même chose de toute façon.

On en trouve un peu partout et pas juste chez les gens. Il y en a en libre service un peu partout sur les plages. Les gens viennent avec leur viande et il suffit de pousser un bouton pour mettre le barbecue en route (généralement c’est gratuit). En partant les gens nettoient toujours le barbecue. Belle leçon de respect!

Pour l’anecdote, il existe plusieurs théories quant à l’origine du mot « barbecue ».

Une théorie dit qu’il vient du mot barabicu, originaire des Caraïbes qui veut dire foyer sacré et correspond à un grill pour cuire la viande constitué d’une plateforme en bois qui repose sur des bâtons.

Une autre théorie veut que barbecue vienne des bars de bord de route qui avaient des billards et qui portaient l’inscription « Bar, Beers and Cues » (bar, bières et queues de billard) qui aurait été raccourcie à BBCue puis BBQ.

Mystère…

Hôtels

Quand je suis arrivée à Sydney, quelque chose m’a surprise. Pourquoi y avait-il autant d’hôtels, et des gens qui y buvaient, et pas de chambres disponibles dedans?

En fait un hôtel est souvent un pub en Australie! Cela vient de l’histoire légale. Dans les années 1830, une loi a été mise en place pour obliger les « Public Houses » (les pubs) à proposer un hébergement pour garder leur licence. La plupart des pubs avaient ainsi quelques chambres (souvent très basiques) pour pouvoir vendre de l’alcool.

Ces pubs ont gardé l’appellation d’hôtel depuis.

Kookaburra

Le Kookaburra (avec le magnifique Rainbow Lorikeet) est mon oiseau australien préféré. Pour moi c’est le son de réveil dans une tente, perdue dans un parc national, le sourire aux lèvres à l’idée de la magnifique journée qui m’attend.

Cet étrange oiseau fait partie de la famille des Martins-pêcheurs. Il ressemble à une peluche, ce qui le rend vraiment mignon. C’est son chant très particulier qui en fait un oiseau spécial. Les gens disent que ça ressemble à un rire humain. Personnellement je trouve que ça ressemble au cri des singes. Mais d’une manière comme une autre, c’est drôle et atypique. En France à la campagne on se réveille au son du coq. En Australie on se rêve au rire du Kookaburra. Et le soir, si vous faites un barbecue, faites attention à eux! Ils aiment voler votre nourriture!

Dernière chose, le mot Kookaburra se prononce en réalité Koukabara. Ca m’a demandé du temps et des efforts mais j’ai la chance d’avoir un excellent prof!

Vous pouvez écouter le Kookaburra ici si vous voulez: http://www.youtube.com/watch?v=S0ZbykXlg6Q