Portrait de notre président – Charles Lannel

L'équipe de Konstelacio Charlotte, Charles et Aziliz

Nous lançons en ce début d'été notre série de portraits des membres du Conseil d'Administration de l'association. Ce mois-ci nous nous entretenons avec Charles Lannel, nouveau président de Konstelacio.

1. Présente-toi en quelques mots

Je m’appelle Charles Lannel. Je suis directeur d’entreprises et coach professionnel. Au cours de mon parcours, j’ai été amené à m’expatrier, à voyager et à travailler avec des personnes de cultures différentes. Cette diversité de points de vue, de coutumes, de savoir-faire, de traditions m’ont permis de voir le monde sous d’autres angles.

2. Quel plat a marqué ton enfance ?

Ça va paraître un peu bateau mais je vais parler des frites. Mon père a toujours travaillé dans le monde de la pomme de terre et c’est un grand fan de tout ce qu’on peut faire avec. Que ce soit le traditionnel steak frites, poulets frites, moules frites ou bien purée, pommes de terre rissolées, … Ce légume utilisé et présent presque partout m’évoque les dimanches midi en famille, à rigoler, discuter, à prendre du bon temps. Ca m’évoque le partage mais aussi la bataille pour savoir qui va prendre les dernières qui restent dans le plat,…

3.  Quel style ou artiste du monde nous conseillerais-tu d’écouter ? Comment l’as-tu découvert ?

Je vous conseillerais d’écouter ou plutôt de vivre les Colinde. Ce sont des chants de Noël traditionnel roumain.

J’ai découvert ces chants en 2013 lorsque je suis venu en Roumanie pour Noël. Nous étions en famille, à côté du sapin décoré, en train de discuter et de trinquer avec de la tuica quand nous avons entendu sonner à la porte. En ouvrant, nous avons vu 3 enfants souriants qui ont commencé à chanter. C’était un moment particulier, familiale où tout le monde chantait. Ca reste pour moi un de mes meilleurs souvenirs.

@centraltransylvania

4. Quel conte/livre/légende t’a marqué et pourquoi ?

L’alchimiste de Paulo Coelho a été pour moi une très belle découverte.

Cette histoire parle d’un berger andalou qui va parcourir des milliers de kilomètres, rencontrer plusieurs cultures afin de rechercher un trésor. Ce livre nous parle de l’importance de poursuivre ses rêves et d’écouter notre enfant intérieur.

5. Pourquoi t’es-tu engagé dans l’association et que souhaites-tu pour la suite de Konstelacio ?

Je me suis engagé dans l’association car je suis convaincu que nous avons tellement à apprendre des autres cultures. Selon moi, la diversité est primordiale pour mieux nous connaître, mieux appréhender notre propre culture et pour être plus tolérant envers autrui.
Par la découverte de l’autre, nous en apprenons beaucoup sur nous-même. Dans le monde actuel, je suis convaincu que les actions de Konstelacio sont nécessaires afin d’éveiller notamment les plus jeunes à la diversité culturelle. Je souhaite que Konstelacio touche un plus grand nombre de personnes et partage les belles valeurs qu’elle porte.

6. Que dirais-tu à quelqu’un qui envisage de rejoindre l’association ?

Merci, thank you, multumesc, shukran, gracias,…
Je le remercierais pour son implication, pour l’aide qu’il apporte à l’association. Chaque bénévole, chaque donateur nous aide par leurs actions à avancer et à porter les valeurs de diversité, d’écoute, d’humanité.

QUESTIONS BONUS
Quelle(s) valeur(s) souhaites-tu transmettre ?

Pour moi les valeurs d’écoute, de partage, d’authenticité, d’apprentissage sont importantes. Nous sommes tous différents et c’est cette différence qui fait la force d’un collectif. En échangeant, en partageant ces différences, nous pouvons apporter d’autres points de vue sur le monde qui nous entoure.

Un rituel qui te correspond ?

Tous les soirs, que la journée soit bonne ou mauvaise, j’écris sur un petit carnet 3 moments positifs vécus dans ma journée. Ca me permet de prendre conscience que même si j’ai passé une journée ignoble, que j’ai l’impression que tout va mal, j’ai quand même vécu des moments
positifs. Parfois, c’est très compliqué de trouver ces 3 moments mais je trouve toujours. Ca peut être un rayon de soleil, un café ou quelque chose d’anodin. L’important c’est de mettre le focus sur le positif et pas uniquement sur le négatif. Vous verrez sur le long terme, c’est magique !

Un symbole qui te correspond ?

Le sourire ! Pour moi, une journée sans sourire n’est pas possible. Il n’y a rien de mieux pour transmettre sa bonne humeur, pour communiquer,… Que l’on parle la même langue ou non, le sourire est universel et permet de fluidifier les relations même quand on ne se comprend pas toujours.

 

Un héros à qui tu souhaites ressembler ?

Nelson Mendela est pour moi une source d’inspiration car il a su malgré les difficultés, malgré l’adversité garder le cap, garder sa vision afin de fédérer les Sud-africains pour réunir un pays profondément fracturé. Il aurait pu maintes et maintes fois, abandonner, se détourner de cet objectif mais il a su voir plus loin et continuer à agir pour mettre fin à l’apartheid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.