Ursino en Italie – Des élèves motivés et une cuisine ligure riche

classe italienne

Troisième phase d'Ursino

À la découverte de la Ligurie

Nous nous trouvons actuellement à Gênes, en Ligurie, région du nord de l'Italie, où nous menons la troisième phase du projet Ursino.
L'équipe se compose pour le moment de moi-même et d'Annarita Mabellini, adhérente de bénévole de Konstelacio depuis plusieurs années. Notre réalisateur, Simon Guyomard, nous rejoint le 28 janvier pour mettre tout notre travail en images.

Nous avons choisi de mener cette phase en dehors de la "grande ville", dans une petite commune du nom de Recco. C'est là que nous avons été accueillies à l'Ecole Avegno Camogli Recco Uscio par Marialuisa Villa, enseignante de français, et 26 de ses élèves. Ces derniers terminent habituellement les cours en tout début d'après-midi et rentrent chez eux mais ils ont choisi de manière volontaire de passer l'après-midi au collège pour participer à nos ateliers. Nous en sommes particulièrement touchés!
La semaine dernière, nous avons ainsi mené trois ateliers.
Le premier jour, ils ont rempli le questionnaire d'impact que nous distribuons systématiquement à nos élèves avant et après le projet. Une des questions est "Quels sont les trois premiers mots qui te viennent à l'esprit quand tu entends le mot "cuisine"?". Nous avons été touchées par leurs réponses, pleines d'émotions et de partage, que voici en italien et en français. Cela nous montre à quel point la cuisine tient déjà une place importante dans leur vie, malgré leur jeune âge.

Quels sont les trois premiers mots qui te viennent
à l'esprit quand tu entends le mot "cuisine"?

nuage de mots cuisine g

nuage de mots cuisine d

Le deuxième atelier était un temps d'échanges avec des adultes venus à leur rencontre pour collecter des recettes traditionnelles locales et/ou nationales. Ces recettes venaient compléter un collectage déjà réalisé par les élèves dans leurs familles. Nous avons ainsi récupéré plus de 50 recettes différentes, pour la plupart tout à fait typiques de la Ligurie, voire même de la commune de Recco. Car nous avons découvert LA spécialité locale: la focaccia con formaggio. Cette petite merveille se compose de deux pâtes très fines fourrées de fromage et cuites dans un four à pain. Cette recette bénéficie d'une indication géographique protégée et est à tomber par terre. Vous pourrez en découvrir des images dès que Simon sera parmi nous!
Les élèves sont tellement investis dans le projet et motivés, que deux d'entre eux ont même ramené leur "nonna" ("grand-mère" en italien).

Leonardo et sa nonna

ragazza con sua nonna

Enfin, le troisième atelier a marqué le début des recherches historiques, autour de l'origine des plats, de l'histoire migratoire des ingrédients, de l'étymologie et autres informations et anecdotes autour de ceux-ci.
Depuis cet atelier, nous avons approfondi ces recherches préliminaires que nous avons ensuite envoyées à Antonella Campanini, historienne de l'alimentation, qui va les vérifier et compléter.

En attendant de retrouver nos élèves la semaine prochaine, nous préparons les ateliers et les tournages des vidéos, notamment en testant les spécialités culinaires locales (ce serait tellement dommage de s'en priver!) en compagnie de spécialistes culinaires et de locaux puisque, ne l'oublions pas, la cuisine est un aspect de la culture qui est avant tout ancré dans la vie de tout les jours et les maisons.
Nous sommes particulièrement fascinées par la gentillesse et la disponibilité des Génois et des Ligures. Un grand merci à toutes les personnes qui nous accompagnent dans nos découvertes. Une mention spéciale à Alessandra Pierini qui depuis Paris nous partage toutes ses bonnes adresses et nous met en contact avec des personnes passionnantes!

photo de classe Italie

Nous sommes vraiment ravis de comment se déroule le projet pour le moment et avons hâte de pouvoir partager plus d'images avec vous!

Adhérer à Konstelacio, c'est rejoindre une communauté de personnes convaincues que la diversité culturelle est une force, soutenir la promotion d'un dialogue sain et non-conflictuel entre les cultures et s'engager pour un accès indifférencié à la culture.
C'est également une manière de soutenir les actions de l'association en montrant à ses interlocuteurs (partenaires, financeurs, pouvoirs publics...) que de nombreuses personnes croient aux valeurs qu'elle véhicule.

Membre adhérent: 10€/an (3,40€ après déduction fiscale)
Membre bienfaiteur: tout montant supérieur à 10€ (déductible d'impôts à hauteur de 66%). Mensualisation possible.

soutiens au projet Ursino

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *